Alesia Jura

Discutions - Questions-Réponses sur l'hypothèse jurassienne

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bienvenue sur le Forum du site: alesiajura.fr - Ce forum s'adresse à un large public . C'est un espace de libre expression, dans une certaine limite, celle du respect et de la courtoisie

#1 25-08-2018 17:06:21

Q DOCI
Administrateur

Suffixe (i)acum

Bon,je vais etre plus sérieux. A  propos de géographie, j'ai un excellent argument montrant que le siège d'Alésia a bien eu lieu dans le département du  Jura et pas ailleurs, donc ni en Cote d'Or, ni dans le Doubs, ni dans l'Yonne.
L'excellent argument c'est le fait que la terminaison  "SIA ",comme dans Alesia, ne se rencontre, actuellement,en France, que dans le seul département du JURA, ainsi les communes,les hameaux,les lieux-dits nommés : COISIA, CUISIA, LOISIA , MEUSIA, LAISIA,PAISIA,BARESIA,
PLAISIA,MUSIA,RESOSIA.

Bonjour,

Je reviens sur cette discussion récente mettant en lumière une possible relation entre le nom « Alesia » cité par César et les toponymes jurassien se terminant aussi par -ia-.
La comparaison est tentante car il s’agit là d’une zone du centre-est englobant le sud Jura ce qui pourrait laisser penser que nous avons affaire au seul endroit en France qui aurait pu voir naître l’Alésia qui nous occupe.

Attention aux fausses pistes, en effet, nous sommes ici dans un secteur que les linguistes ont qualifié de franco-provençal, cette particularité expliquerait à elle seule cette profusion de -ia- puisque l’influence des langues d’oïl et d’oc y sont limitées.

Ainsi un suffixe commun à l’ensemble du territoire gaulois ne donnera pas la même terminaison moderne en Bretagne, dans le centre de la France ou en Languedoc. En l’occurrence nous avons ici affaire à un suffixe gaulois très commun, le suffixe (i)acum.

Ailleurs sur notre territoire et suivant les zones d’influence linguistique, ce même suffixe a muté différemment au fil des siècles.

Aurillac par exemple est issu d’Aureliacum, dans le Jura il se serait probablement transformé en Aurillia.
Andilly, nom de village assez commun, provient de Andilliacum, ici il aurait pu subsister sous le nom de Andillia ou Andya, et ailleurs il a donné Andillac.

Bref, les mutations des terminaisons en -ia- dans le Jura n’ont rien à voir avec le nom Alesia tel qu’il existait il y a deux mille ans, cette terminaison étant relativement récente.
La seule "certitude" que nous pourrions avoir c'est qu'ici Alesiacum aurait sans doute donné Alésia à notre époque, sauf qu'il n'existe aucun toponyme de ce nom dans le Jura, et quand bien même, à l'époque de César on parle bien d'Alesia , pas d'Alesiacum...

Se pencher sur la toponymie et la linguistique demande une extrême prudence et requiert souvent des connaissances que nous ne possédons pas, il convient donc de se documenter abondamment avant de formuler une hypothèse.
Pour une meilleure connaissance des noms de lieux dans le Jura, il convient notamment de se procurer les ouvrages de Gérard Taverdet.

Hors ligne

 

#2 22-09-2018 12:20:29

jurenavant
Membre

Re: Suffixe (i)acum

Bonjour Q DOCI,

Me voici de retour sur le forum après plus d'un mois d'absence.

Oui,parfait.Merci pour tous ces éclaircissements.

Maintenant,et hors de toute explication toponymique et linguistique,il n'en reste pas moins que par un hasard extraordinaire (ou autre explication),la terminaison "SIA" de "ALESIA",site qui se trouve donc dans le département du Jura,ne se retrouve
actuellement que dans ce seul département, en France,à travers des toponymes comme COISIA,BARESIA,RESOSIA,etc.

Cela doit donc nous mettre la puce à l'oreille.Alesia devrait donc se trouver dans ce coin.Bingo,nous savons maintenant qu'il est dans ce coin de France!Trouvera-t'on une explication,un jour ? Je n'en sais rien.

Hors ligne

 

#3 23-09-2018 18:15:20

Q DOCI
Administrateur

Re: Suffixe (i)acum

Bonjour Jurenavant,

La localisation d’Alésia dans le Jura est due à une logique géographique tirée principalement des commentaires. Que des toponymes tels que - par exemple - Coisia et Cuisia - issus d’une même racine hydronymique suivie d’un suffixe -iacum (Cusiacum à l’origine), laissent à penser que nous sommes dans la région d’Alésia est un pur hasard.
Il faut bien prendre en compte qu’à l’époque gauloise, aucun des noms cités ne se terminait en -ia, par contre la plupart devaient comporter -iacum.
Si aujourd’hui encore, il existait dans le Jura un village du nom d’Alésia, quoi qu’il en soit, César n’y aurait pas livré bataille puisqu’il se serait alors appelé Alesiacum.

Tout cela peut encore évoluer, ce n’est qu’un état de la recherche, mais les règles de l’onomastique restent strictes et on ne peut pas faire comme si cette discipline n’était pas une science.

Et comme le nom de Chaux n'a rien à voir avec Alésia, mieux vaut se concentrer sur d'autres aspects du problème.

Hors ligne

 

#4 30-09-2018 19:35:09

jurenavant
Membre

Re: Suffixe (i)acum

Bonjour Q DOCI

Très bien. Je prends bonne note.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Créez Votre Propre Forum
Insérer vos Graphiques
Dictionnaires de Traduction
Hébergé par ForumCrea.com