Alesia Jura

Discutions - Questions-Réponses sur l'hypothèse jurassienne

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bienvenue sur le Forum du site: alesiajura.fr - Ce forum s'adresse à un large public . C'est un espace de libre expression, dans une certaine limite, celle du respect et de la courtoisie

#1 07-12-2017 16:27:04

Asinus
Membre

Commentaires ur Alésia à Guillon

/////////             Pour une absence de parti-pris, pour une pluralité des hypothèses concernant Alésia.              //////////



2 : GUILLON

__  Visites individuelles du site de Guillon entre 1985 et 2007. Une visite collégiale en 2010. Quelques brèves visites ensuite.


_______  Une lecture sur Wikipédia concernant le bref texte sur Alésia à Guillon au final de l'exposé sur ce petit village, suffit à poser d'emblée un regard très critique sur cette hypothèse. Entre le ''mégalithisme d'Alésia'' et les 'chemins aléséens'', le tout liés à Guillon d'après l'auteur S.Tristant, disons que les pragmatiques que nous sommes restent forcément dubitatifs. Cela commence mal.
Pourtant, nous savons qu'une monnaie en or à l'effigie de Vercingétorix fut trouvée non loin, au passage d'un gué. On trouve la trace de cette découverte dans les archives municipales de la commune concernée. Et les traces construites qu'on peut voir tout autour de la colline de Guillon, en particulier celles qui sont les plus denses et les plus larges - jusqu'à cinq mètres d'épaisseur quand même, cela nous interpelle aussi. Car ces lieux entrent, peu ou prou, dans le descriptif sommaire de César, à savoir une colline entourée par deux cours d'eau, devant cette colline, une plaine, d'autres collines de même hauteur en demi cercle autour de la colline ( pas tout à fait un demi cercle) et la possible position de la frontière de la Lingonnie pas loin. Si c'est le cas. Et l'éduennie plus au sud, si c'est le cas idem. Ce que nous ne savons pas.

Cette longiligne colline s'étire sur un axe N-o / S-e sur deux kilomètres. Altitude maximale au dessus de la plaine plancher : 130 mètres. Il y a plus haut. Elle est augmentée à l'est d'une autre colline, moins élevée, qui s'étire sur deux kilomètres et demi jusqu'à la ligne du TGV. Cela fait un ensemble long de quatre kilomètres et demi, ce qui faisait dire à Bernard Frère, ancien carrier et son principal défenseur, que la mesure de César, 4,5 km, est respectée. Quoique cette immense plaine s'étale beaucoup plus loin, au nord comme au sud. Cette colline de Guillon ( nous la nommons ainsi quoiqu'elle soit faite de deux monts, la montagne de Verre et le Montfault) a la forme d'un 8 allongé vu d'avion. Le rétrécissement central est nettement visible lorsqu'on prend le chemin principal, central lui aussi, qui la traverse. La surface totale de cette colline de Guillon doit avoisiner les 150 hectares, auxquels il faut peut-être ajouter les 200 hectares environ, de l'élévation orientale.

Ce qui impressionne le plus, après une visite guidée, ce sont les traces construites en pierre sèche. Nous n'avons rien vu de pareil ailleurs, même à Chaux. Il est stupéfiant que ces lieux, sans grands doutes protohistoriques comme le sont certainement aussi ceux de Chaux-Cornu, ne soient pas inscrits.

A suivre

Dernière modification par Asinus (07-12-2017 16:37:00)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Créez Votre Propre Forum
Insérer vos Graphiques
Dictionnaires de Traduction
Hébergé par ForumCrea.com