Alesia Jura

Discutions - Questions-Réponses sur l'hypothèse jurassienne

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bienvenue sur le Forum du site: alesiajura.fr - Ce forum s'adresse à un large public . C'est un espace de libre expression, dans une certaine limite, celle du respect et de la courtoisie

#1 30-05-2018 00:44:16

jurenavant
Membre

La cité protohistorique du plateau de Chaux et le lidar

Bonjour Orpin  39,

Lors de la présentation publique, le 21 avril,de quelques résultats dus au lidar sur le plateau de Chaux,vous avez pu voir ,comme moi,une sorte de plan de la cité protohistorique.J'avais surtout remarque,deux petits enclos juxtaposés se trouvant ,,à
l'angle de 2 troncons de murs,en gros,à l'emplacement d camping actuel.Avez-vous une idée de ce qu'il peut s'agir ?

D'autre part,dans un de vos messages,vous indiquiez n'avoir jamais trouvé aucun vestige remonté par les taupes (vous évoquiez les taupinières).C'est peut-être normal que l'on ne trouve aucun vestige.Les Romains étant passés tout près de la défaite,peut-etre
ont-ils mis en œuvre,pour se venger, la décision de raser entièrement tout ce qui se trouvait à l'intérieur de l'enceinte de la ville,jusqu'aux fondations,s'il y en avait.Avez un zèle et un un acharnement particuliers,ils ont fait tabula rasa de l'intérieur de la cité,évacuant meme tout hors du plateau de Chaux,ce qui fait qu'à l'heure actuelle,on ne trouve plus aucun vestige ni des constructions de la ville,ni de ce qui pouvait etre utilisé lors de la vie quotidienne ou reigieuse.Il fallait effacer au maximum tout ce qui pouvait
rappeler le souvenir de cette cité.
Quelle est votre opininion à ce sujet ?

Hors ligne

 

#2 30-05-2018 08:33:48

Orpin39
Membre

Re: La cité protohistorique du plateau de Chaux et le lidar

Bonjour Jurenavant,

jurenavant a écrit:

Bonjour Orpin  39,

Lors de la présentation publique, le 21 avril,de quelques résultats dus au lidar sur le plateau de Chaux,vous avez pu voir ,comme moi,une sorte de plan de la cité protohistorique.J'avais surtout remarque,deux petits enclos juxtaposés se trouvant ,,à
l'angle de 2 troncons de murs,en gros,à l'emplacement d camping actuel.Avez-vous une idée de ce qu'il peut s'agir ?

  Il n'a pas été facile d'observer les images Lidar, projetées sur un écran trop petit, et trop rapidement.
  Je connais parfaitement l'endroit dont vous parlez, et je ne vois des enclos (ouverts vers le sud) que à l'est et au sud du terrain de foot.
   Ces murs, qui pour moi ne sont que des murgers agricoles en limite de parcelles s'avançant à des distances différentes vers l'actuel terrain de foot, ancienne pâture au sol rocheux non labourable (pelouse sèche), devenue ensuite en partie carrière. L'extrémité des parcelles agricoles offre donc un tracé en baïonnette de murets, formant comme des enclos ouverts vers le sud. André Berthier à vu dans ces murs une enceinte interne, le fameux "mur divisoire" , avec en prolongement au sud du camping un fossé, que j'ai bien connu, mais maintenant presque tout comblé par les déblais de démolition de l'ex salle des fêtes de Chaux, fossé qui n'est en fait qu'un paléochenal  des eaux de fonte glaciaires formé par le barrage qu'offrait une strate rocheuse lapiazée maintenant recouverte elle aussi. 
  André Berthier situait la ville d'Alésia sur cette partie surélevée du plateau que recouvrent maintenant "les chalets d'Alésia" et "Les Cornouillers", le camping, la piscine, et le terrain de foot. Tout ce secteur au sol à l'origine dépourvu de terre végétale a été creusé de carrières avant son urbanisation, on ne peut donc rien espérer y trouver. Placer là la ville n'est qu'une supposition qui ne s'appuie sur aucun élément sérieux.


jurenavant a écrit:

D'autre part,dans un de vos messages,vous indiquiez n'avoir jamais trouvé aucun vestige remonté par les taupes (vous évoquiez les taupinières).C'est peut-être normal que l'on ne trouve aucun vestige.Les Romains étant passés tout près de la défaite,peut-etre
ont-ils mis en œuvre,pour se venger, la décision de raser entièrement tout ce qui se trouvait à l'intérieur de l'enceinte de la ville,jusqu'aux fondations,s'il y en avait.Avez un zèle et un un acharnement particuliers,ils ont fait tabula rasa de l'intérieur de la cité,évacuant meme tout hors du plateau de Chaux,ce qui fait qu'à l'heure actuelle,on ne trouve plus aucun vestige ni des constructions de la ville,ni de ce qui pouvait etre utilisé lors de la vie quotidienne ou reigieuse.Il fallait effacer au maximum tout ce qui pouvait rappeler le souvenir de cette cité.
Quelle est votre opininion à ce sujet ?

Vous avez raison, César aura obligatoirement fait raser Alésia, où qu'elle soit. Cela veut dire: pillage de tout ce qui pouvait être revendu aux marchands suivant les légions; vaisselle, armes, outils, objets de culte, vêtements, etc., puis incendie des cabanes composées uniquement de bois, paille, et terre, ce qui ne laisse pas de ruines debout. Les entourages des bas de cabanes, s'ils étaient en murets de pierre, ou les creux si elles étaient en partie enterrées, auront bien plus tard été déblayés et nivelés lors de la mise en culture ou en pâture, il ne pourrait donc subsister de traces au sol (sauf si cette ville était là où est encore la forêt, c'est à dire au Grand Bois Derrière Cornu).
  Seuls pourraient se retrouver les débris de poteries cassées, mais comme il n'y a pas eu de combat dans la ville, et que d'ordinaires les débris sont mis dans un dépotoir, seule la découverte fortuite d'un dépotoir pourrait permettre de localiser la ville.
  Restera aussi comme trace de présence d'une ville la terre rubéfiée par les foyers, et la coloration plus foncée de la terre sur tout le secteur, ce qui se révèle dans les taupinières, et qui n'existe pas sur le secteur supposé actuel de la ville. Restent aussi les fonds de trous de poteaux, mais ceux qui ont construit les résidences actuelles sur le site n'étaient pas aptes à les identifier, ni avertis d'une possibilité de présence, et à cela il faut rajouter la stupidité de la législation qui prévoit en cas de découverte l'arrêt des travaux (ça c'est normal) et la mise à la charge du propriétaire des frais de fouilles de sauvetage, ce qui pousse à cacher ou détruire les découvertes fortuites. 

Hors ligne

 

#3 05-06-2018 00:36:44

jurenavant
Membre

Re: La cité protohistorique du plateau de Chaux et le lidar

Bonjour Orpin 39,
Vous employez le terme de "cabanes".Peut-etre ce terme ne s'applique t'il qu'à une partie,plus ou moins grande,de la cité.L'urbanisme
de la ville était,peut-etre,plus sophistiqué que cela,pour certains bâtiments qui la composaient.Certains bâtiments,religieux surtout,avaient,peut-etre,donc,une monumentalité plus importante,un faste particulier,des matériaux moins banaux.Sinon,aucun auteur ancien,n'en n'aurait jamais mentionné l'existence.Mais ce n'est qu'une supposition.

Malgré tout,semble-t'il,les Romains n'ont pas totalement détruit la ville,puisque certaines rares portions de murs l'entourant ont
subsisté jusqu'à nous.A moins que vous ne me disiez que ces murs ne remontent pas jusqu'à l'age du bronze,mais sont bien postérieurs
au siège (blocus) d'Alésia,qui se situe à la fin du second age du fer.
Apparemment,toute la partie ouest des murs la ville,a laissé son empreinte dans le paysage actuel : talus le long de la route vers les
lieux-dits "le Chavon","Tepette",talus couverts d'une ligne de bosquets parcourus par le GR de pays (voir la carte IGN au 1cm = 250 m).
Sur la carte en relief en plastique thermoformé,de la zone s'étendant de Crotenay jusqu'au plateau de Chaux-des-Crotenay,on voit très bien ressortir l'emplacement supposé de la cité entourée de ses murs.Cet emplacement domine légèrement son environnement immédiat.
J'imagine mal la ville se trouver ailleurs qu'à l'intérieur de l'enceinte supposée de la cité.
Mais vous avez des arguments peut-être pertinents pour la situer dans le Grand bois derrière Cornu.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Créez Votre Propre Forum
Insérer vos Graphiques
Dictionnaires de Traduction
Hébergé par ForumCrea.com